Priziac
Retour à l'accueil
 
Mairie
  . Conseil municipal
. Commissions
Histoire
  . Origine du nom
. Historique
. La Roche Piriou
. Monuments
Lac de Bel Air
  . Circuits
. Base de loisirs
. Camping
Camping
  . Info
. Disponibilités
Annuaire
  . Artisans - Commerces - Entreprises
. Associations
. Ecoles
. Hébergement - Restauration
. Santé
. Services Publics
Actualités/festivités
  . Octobre
. Novembre
. Décembre
Contact
Localisation
 

Accueil > Histoire > Historique
 

Historique

 
Le nom de PRIZIAC aurait des origines romaines ,ceci serait dû à la présence d'un camp romain près de LANGONNET.

Il existe encore des vestiges de quelques voies romaines à cet endroit nord de PRIZIAC. Les deux camps de PRIZIAC étaient l'un au Zinzec, l'autre au Cocastel.

Les Bretons arrivent à PRIZIAC au VI ème siècle, et y amènent leur langue et leurs usages. PRIZIAC fut le siège en 818, avec quelques communes voisines, de la bataille entre les Francs et les Bretons.

Ces derniers, menés par le roi Morvan, défendaient leur indépendance, en refusant le tribut des Francs. L'empereur de l' époque, Louis le Débonnaire, organisa une expédition en Bretagne pour calmer la révolte.

La demeure de Morvan aurait été un château en forêt de Priziac, près des rives de l'Ellé, au lieu dit MINEZ-MORVAN ( la montagne de Morvan).
 
 
clocher de l'églisePriziac est devenue paroisse au IX ème ou au X ème siècle. Le bourg était alors
en position centrale des trois communes actuelles. Au XI ème siècle, Priziac fait partie
du doyenné de LOCMALO.

C'est également à cette époque que fût construit le château de la Roche Piriou appartenant à l'une des premières seigneuries de Priziac, peut-être même la première.
Il fût fondé par Periou, fils de Budic Castellin, comte de Cornouaille vivant en 1022.

Le château fût assiégé en 1342 par Edouard III d'Angleterre et en 1364
par Jean de Monfort.
Il n'en reste plus rien aujourd'hui. Délogé de la forteresse
de Corlay en avril 1595, il s'empare et pille le château de Cremenec à Priziac.

C'est là qu'il séquestra plusieurs seigneurs en demandant des rançons. Mais soupçonné de trahison avec le parti des espagnols, il est arrêté en 1600 par ses
pairs et condamné et roué en place des Grèves à Paris le 27 septembre 1602.
 
chapelle Au XVIIIème siècle, en 1718 le parlement de
Bretagne refuse les exigences fiscales du
pouvoir central représenté à Rennes
par
le Maréchal de Montesquiou. Lerégent, Philippe
d'Orléans est mécontent et plusieurs gentils
-hommes bretons sont exilés.

C 'est alors que va naitre une révolte pour la
défense des libertés
dont feront partie le
marquis de Pontcallec et Thomas Simeon
de MONTLOUIS, tous deux seigneurs de Priziac.


Mais deux meneurs de ces révoltes traiteront
avec les espagnols, ce qui entraîne la poursuite des seigneurs bretons et leur
arrestations.
Pontcallec est arrêté le 28
décembre 1719 chez le recteur de Lignol ou il
s'est réfugié.
 
0Contre promesse de libération ,il donne le nom de ses compagnons, Montlouis de Priziac, le Moyne de Talhouêt ,et du Couédic. Mais Pontcallec trompé par ses geôliers ,aura la tête tranchée le même jour
que les trois autres seigneurs faits prisonniers ; l'exécution a eu lieu
le 26 mars 1720 sur la place de Bouffay à NANTES.


Pendant la révolution française, trois maires se sont succédés sur la commune : Louis Guillaume de 1791 à 1792, Jean Louis Kergal jusqu'en 1793 puis Jean Louis Le Roux en 1794. Ce dernier
sera tué par les Chouans. La Bretagne était encore très attaché à
la royauté et les représentants de la république ont eu peine à
s'imposer...

 
 
 Site officiel de la mairie de Priziac 1, place de l'Eglise - 56320 PRIZIAC
 Tél. 02.97.34.61.26 / fax : 02.97.34.64.67 contact@priziac.com
Création & réalisation : www.e-comouest.com